#LaMinuteQVT – Episode 1 : Qui est le mieux placé pour articuler performance et conditions de travail ?

#LaMinuteQVT – Episode 1 : Qui est le mieux placé pour articuler performance et conditions de travail ?

Episode 1 – En amont de la #SQVT2019, nous lançons sur nos réseaux sociaux un mini-sondage par semaine sur des questions en lien avec la performance et la QVT. Cette semaine, nous vous avons questionné pour savoir qui, selon vous, est le mieux placé dans l’entreprise pour faire le lien entre les préoccupations économiques et sociales de l’entreprise.

Lors de ce premier sondage lancé le 9 mai, vous avez été :

  • 21,5 % à désigner les managers,
  • 17,5 % à désigner l’employeur,
  • 15,5 % à désigner le CSE,
  • 8,5 % à désigner le DRH,
  • Mais…
  • 17 % ont considéré que la réponse concernait aussi les salariés,
  • et 20 % ont indiqué que les 4 acteurs devaient travailler ensemble pour concilier performance et conditions de travail.

 

Résultats du sondage : « Qui selon vous est le mieux placé pour faire le lien entre performance et conditions de travail ? »

 

Votre opinion

Sur LinkedIn, la voix est libre ! Vous avez été quelques-uns à donner votre opinion. En voici une sélection :
• Selon Sylvie : « Tous ces acteurs sont parties prenantes dans ce processus au sein de l’entreprise. Nous pourrions ajouter la direction santé au travail et les salariés. Cependant l’employeur (la direction) et le management ont un rôle important : ils doivent donner le sens, la direction. »
• Selon Claude : « Si l’employeur est conscient des enjeux et moteur, les choses se feront rapidement et simplement. S’il n’est pas encore convaincu, les élus et donc le CSE ont clairement un beau dossier à faire avancer. »
• Enfin, selon Florence : « Allons chercher les idées chez les premiers concernés (les salariés) et co-construisons en équipe multidisciplinaire  ! Intelligence collective oblige ! »

 

Le point de vue de l’Anact

Dans les faits, employeurs, CSE, DRH, manageurs ont tous, vous l’avez souligné, un rôle à jouer pour prendre en compte de façon combinée les objectifs de performance et de conditions de travail. Si l’on regarde dans le détail :

  • Aucune démarche durable ne peut prendre place sans que l’employeur n’ait décidé au niveau stratégique d’adopter une approche combinant enjeux économiques et sociaux.
  • Dans le nouveau cadre du dialogue social, le CSE a précisément pour mission de faciliter le dialogue, la concertation et la négociation en faisant du lien entre ces dimensions.
  • Si une politique est décidée en ce sens, les manageurs sont chargés d’animer leurs équipes pour qu’elles puissent faire un travail efficace et source de développement. Ils doivent alors en avoir les moyens, c’est-à-dire qu’ils doivent pouvoir faire remonter les questions et les propositions de terrain et associer effectivement les salariés à la façon dont le travail est conçu.
  • Les DRH jouent généralement un rôle clé à ces différents niveaux. Ce sont d’ailleurs généralement eux qui portent les démarches QVT. Mais il ne s’agit pas alors « seulement » d’une affaire de ressources humaines…

Please accept preferences, statistics, marketing cookies to watch this video.

👉 Le prochain sondage a lieu jeudi 16 mai sur Twitter & Linkedin 📣 

Étiquettes :

Réseau Anact-Aract © 2019 - Tous droits réservés